Black Sabbath - Iron Man

Hier soir, on a été faire une virée avec Salima et Myriam, elles chantaient Kim Wilde et d’autres trucs des années quatre-vingt et franchement ces morceaux c’est à peine si je les ai jamais entendus. A la question : mais t’étais où ? T’écoutais pas la radio ? Il faut avouer que la réponse est : j’écoutais Francis Zegut et Georges Lang sur RTL. Du rock, du metal et de la country. Impossible de cacher que « Still loving you » m’a beaucoup plus marqué que « Into the groove ». Les copains de mon quartier avaient des grands frères et le voisin de derrière a hérité, je pense qu’on avait douze ou treize ans de l’album Paranoid de Black Sabbath. Faut comprendre à douze treize ans je ne jurais que par Motorhead, Sortilège, AC/DC, Accept, Téléphone, Trust, Deep Purple.

Le premier Black Sabbath c’est la bible du heavy metal. Tommy Iomi, Ozzy Ozbourne at their best. Ce morceau est particulièrement débile, c’est un ode détourné à Iron Man via un personnage inventé du même nom, muet vengeur qui voyage à travers le temps. Well.

Documents joints