Cop shoot cop - Any day now

Any day now est un morceau joyeux, presque dansant du groupe aux deux basses, à l’opposé de la noirceur de leur discographie. C’est le titre des possibles là ou habituellement leur chanteur, Tod A. a l’habitude de deviser avec ironie sur un futur aléatoire comme dans If tommorow ever comes, le négatif de Any day now.

La carrière de Cop shoot Cop ne les amènera pas à vraiment affronter des stades, à part des stades de foot de village comme lors d’un mémorable concert en Belgique (au défunt Schrikkelpop en 94 ou 95) ou à écumer les squats italiens avec Deity guns/Bästard. Pour une discographie plus exhaustive voir ici ou sur The final tribute, le site maintenu par Phil Puleo leur batteur.

Bref, c’était le bon vieux temps de la noise, dont ne reste plus guère qu’Unsaneou encore les marseillais de Kill the thrillet une nouvelle tentative de magazine par d’anciens fan de Rage mag. J’exagère le côté vieille conne, en ce moment je trouve ça marrant la nostalgie.