Yo Boom !

Accueil > A small selection > Elaine Brown - Seize the time

Elaine Brown - Seize the time

mardi 6 mai 2008

Devant libérer un peu de place sur mon ordi sur lequel j’accumule beaucoup de musique que je n’ai pas le temps d’écouter, je parcours un peu la bibliothèque. C’est à cette occasion que je tombe sur Elaine Brown, Seize the Time.

Voilà le type de profil incompréhensible de notre côté de l’océan. Elaine Brown, chanteuse soul est aussi militante des Black Panthers (elle en fut la première femme ministre de l’information), une écrivaine, une journaliste, une élue...

Quoi ? Elle pense et elle chante ? Un truc de fou... Elaine Brown est une insatiable militante contre les prisons. Prenant la tête du party en 1974, c’est sous impulsion que le mouvement s’implique dans les elections en presentant Bobby Seale aux élections municipales d’Oakland (il arrive second), puis en soutenant Lionel Wilson que le party arrive à faire élire. Elle vient de démissionner du parti vert américain, qu’elle trouve miné par les libéraux : « le parti des Verts promeut un capitalisme doux, un racisme modéré et une écologie mondialiste durable que je ne peux soutenir. » dit-elle. Auteure de The Meeting, l’hymne du Black Panther party
elle est accusée de meurtre par l’ancien gauchiste devenu néo-conservateur tribun, Daniel Horowitz, qui mène une campagne de diffamation contre les anciens black panthers depuis de nombreuses années. Musicalement, la référence qui me vient le plus c’est Barbara Streisand, sauf sur le titre à écouter, plus rythm’n’blues, mais oui je sais j’exagère... Elle a sorti deux albums, ce Seize the time (1969) et un autre sur Motown en 1973.