Godflesh - Hunter

itunes pic

Avec « Song of love and hate », 1996, Godflesh se détache un peu de ce qui a fait le succès de leur musique à l’époque : à la boîte à rythme monolithique légendaire, succède un vrai batteur en la personne de Bryan Mantia (Primus). Godflesh c’est l’Angleterre (Birmingham) sombre et humide à son meilleur et une série de concerts mémorables, sponsorisés par Quiès, ou les végétariens timides venaient serrer la main de tous leurs auditeurs dans les petites salles combles. Formé par Broadrick et G.C. Green sur les ruines de Fall of because. Les premiers Godflesh surprirent (Godflesh, Streecleaner, Slavestate), prenant le parti d’une production minimale, sombre et âpre, dans une univers, le métal, miné par la surproduction.

Justin Broadrick aura écrit quelques une des belles heures de la noise-indu-metal made in uk. Pensez : Head of David (reformé cet été pour le Supersonic festival), Napalm Death, Painkiller, Jesu, GOD... Au côté de Nick Bullen et Mick Harris, il a même traversé Scorn le temps, si je ne me trompe pas, sur Vae Solis. Mais c’est surtout les rythmiques influencées hiphop et drum ’n’ bass, qui frappent avec Song... qui sera suivi d’une version in dub, glaciale et aérienne, qui rajoutera à la déroute des fans metal qui à l’époque n’y comprenne plus rien. Pourtant, dès Pure, des samples et rythmiques hiphop viennent gripper la machine : Erik B and Rakim, Gangstarr... Avec Us and Them, ils plongent encore plus à fond dans le drum’n’bass (I, Me, Mine, Defiled) et le hiphop-indus à la Consolidated (Endgames) achevant leurs fans obtus malgré le chant gutural de JB.

Imaginez la gueule des cheveux longs idées courtes, à l’écoute de l’évolution de Mick Harris ! On est loin de Napalm Death, qui finit par un peu tourner en rond et lasser. Après le split du groupe, Green a formé Vitriol (1) et a un peu disparu des platines, tandis que Broadrick continue sur sa lancée... qui m’ennuie assez fort je dois dire. Etre et avoir été...

 

(1) Je cherche à écouter ce disque. Merci d’avance :D

Documents joints