Yo Boom !

Accueil > En pantalon > L’Incal massacre

L’Incal massacre

dimanche 14 septembre 2014

Je suis récemment tombée sur l’édition de 2003 de la bédé mythique de Jodo/Moebius, « l’Incal » que j’appelerais ici « l’Incal Massacre ».

Adaptée par le studio Beltran pour le marché américain et le public jeune élévé aux comics Image, cette édition de l’Incal subit différent outrages, parfois de l’ordre de la réintérprétation, parfois de l’ordre de la censure, comme ici avec une main agrandie pour cacher un sexe et des seins que l’on ne saurait jamais voir :

Là où, le style du studio Beltran, avec ses dégradés et ombres 3D fonctionne pour la série Megalex par exemple, car il fait partie intégrante du dessin, on se vautre dans l’anachronisme avec « l’Incal Massacre ». Exit les lettrages 70’s, exit le côté franchement psyché des couleurs pétantes des différents coloristes originaux. Moëbius se retourne dans sa tombe et s’etouffe dans son linceul.


En 2010, les humanoïdes associés ont réédité une version remasterisée mais fidèle au style original.

Au delà de l’argument commercial, le projet s’inscrivait dans une tentative de donner une cohérence graphique à l’ensemble des livres tournant autour de l’lunivers Metabarons, Beltran colorisant les Technopères de Janjetov. Il semblerait que la machine à cash ait fonctionné, la série recolorisée étant aujourd’hui épuisée.

Lire :
Du neuf avec du vieux : Réimpression et restauration de bande dessinée - Unidivers.fr, 19 juin 2013.