Shotmaker - Driver / Bailer

C’est à l’occasion de la sortie en 2000 de leur compilation posthume « Complete discography, 1993-1996 », que j’ai découvert Shotmaker, un trio post-hardcore canadien.

Shotmaker fait partie des groupes comme Slint, dont l’influence est indéniable malgré une carrière météorique. Je n’ai rien à raconter sur ce groupe (dont je ne sais rien à part qu’ils étaient très jeunes, avec un look de ravi de la crèche - si j’en crois les photos du leaflet). Et les recherches sur le net n’apportent pas beaucoup d’eau à mon moulin.

L’écoute en continu des deux cds est toujours difficile quarante trois titres c’est vraiment too much, surtout que le second disque reprend surtout des morceaux de leurs débuts qui n’arrivent pas à la hauteur de ceux de leur dernières années. Parfois, il suffit d’un album exemplaire et concis, comme celui de The warmers pour rester dans les mémoires.

A écouter, Driver et Bailer deux titres représentatifs du meilleur de Shotmaker.

Documents joints